Vous êtes ici : Accueil > A - Généralités

Présentation publique, généralités médicales, actualités générales.

Publié : 6 janvier 2009

Présentation

Vétérinaire

Dr Jean Michel Clobert, vétérinaire Pratiquant l’Ostéopathie et l’Acupuncture

Adresse :

- 4 rue Benjamin Le Tilly
- 44 350 Guérande

pays : France

tel : 02 40 24 90 92
fax : 02 40 24 77 95

Horaires d’ouverture :

Sur rendez vous

Espèces soignées :

* Chiens, chats, chevaux, bovins, nac... etc....

Autre site :
http://www.clinique-des-remparts.fr/

Plan

Vous le trouverez sur cette page de l’annuaire des vétérinaires ostéopathes :

http://www.osteopathe-veterinaire.e...

La clinique

Pour me contacter : jmclobert44@vetosteo.eu

Articles

  • Les médecines douces :à quoi ça sert ? - Mars 2009

    D’une manière générale :
    Les bonnes raisons de prendre soin de son cheval ? Le cheval est un sportif qui doit être entretenu, l’acupuncture comme les massages et l’ostéopathie doivent être intégré dans le programme d’entraînement au même titre qu’un sportif humain soucieux de sa santé et doivent être prodigués par des professionnels. Les traitements réguliers d’acupuncture et de médecine manuelle dite « douce » peuvent éviter l’apparition de lésions mineures dues à un entraînement sportif régulier et vont (...)

  • Une séance d’acupuncture ? - Février 2009

    Comment se déroule une séance ?
    La séance commence par la phase de test des méridiens.
    C’est la plus importante et c’est celle qui permet à l’acupuncteur de se connecter à l’intégralité de l’énergie du cheval.
    Une palpation minutieuse du cheval de manière systématique en démarrant par la palpation des méridiens de l’encolure pour ensuite aller vers l’épaule, le dos et enfin l’arrière main.
    Le dos étant la zone la plus importante pour le diagnostique des troubles énergétiques liés aux différents méridiens (...)

  • Quand prescrire un consultation d’acupuncture ? - Janvier 2009

    Quand prescrire ?
    Deux types de séances sont à discerner :
    la consultation de traitement : lorsque le cheval présente une pathologie déclarée d’ordre physique ou psychique, là le déséquilibre est installé et la pathologie s’exprime. Les limites de l’organisme sont dépassées soit parce que l’agression a été trop forte, une chute, un problème de nutrition ou un changement brutal d’environnement, soit parce que l’organisme est épuisé par une baisse d’immunité, par l’accumulation de contractures physiques, (...)